mar

Aujourd'hui nous sommes le mercredi 1er decembre 2021. C'est la fête de Sainte Florence


Facebook

Home » Petites nouvelles » Macron aux Marquises
 

Macron aux Marquises

President Macron in the Marquesa Islands

 

Aux Marquises, Macron rebaptisé «le grand chef qui marche et qui va loin»

Premier président de la République à se rendre dans l’archipel, Emmanuel Macron a notamment promis de défendre son dossier d’inscription au patrimoine mondial de l’Unesco.

C’est la première visite d’un président de la République aux Marquises, archipel envoûtant de la Polynésie française, à 1 500 km de Tahiti. Emmanuel Macron paraît lui-même saisi par le dépaysement.  En arrivant à Hiva Oa, l’une des six îles habitées, le chef de l’État est allé se recueillir dimanche 25 juillet au cimetière du Calvaire sur les tombes de Jacques Brel et Paul Gauguin, entre le vert des montagnes boisées et le bleu de la baie.

Puis des cavaliers marquisiens en tenue de guerriers et aux cris rauques ont escorté le 4x4 présidentiel jusqu’au stade où se tient une cérémonie coutumière rassemblant 450 danseurs, musiciens et conteurs venus de tout l’archipel, dont la population atteint à peine les 10 000 habitants. Un battement sourd de tambours et percussions, et le chant d’une soliste, la gestuelle impressionnante des jeunes hommes évoquant le hakka des rugbymen « All Blacks » et les cris de quelque 2 000 spectateurs accueillent Emmanuel Macron. 

Pour les Marquisiens, l’enjeu est double : honorer le président qui vient de si loin, et lui présenter de bonnes raisons de défendre auprès des instances internationales le dossier d’inscription de l’archipel au patrimoine mondial de l’Unesco déposé depuis 1996. La candidature joue à la fois la carte de sa richesse culturelle, avec ses célèbres statues « tiki » de divinités et son art oratoire, et celle de la préservation de l’environnement et de sa faune marine, dans un site exceptionnel.

Chacun a peaufiné le spectacle. Des lycéens de 17 ans et danseurs d’un jour venus de l’île de Tahuata, se tartinent de peinture noire du torse au visage. « C’est pour la danse du cochon, ça doit faire peur, c’est un combat », explique Teuna, le cou ceint d’un collier orné de larges dents. Celles des fameux cochons, en fait des sangliers sauvages qui peuplent la forêt. Marina et Hiwa répètent une dernière fois la danse des oiseaux : « Chaque île a son oiseau, et sa danse, ces deux derniers jours on s’est entraînées pour la chorégraphie toutes ensemble. » Toutes sont vêtues de bikinis tressés. Le maître de danse, s’exprimant tantôt en marquisien tantôt en français, lance, impitoyable : « Rentrez les ventres ! »

À la tribune, la maire Joëlle Frébault ouvre la cérémonie. « Notre part d’identité française est voulue et assumée : nous sommes marquisiens, polynésiens, français et nous en sommes fiers ! » Et d’annoncer qu’elle a donné un nom marquisien à Emmanuel Macron : Te Hakaiki Taha’oa. Traduction : « le grand chef qui marche et qui va loin ». Un titre qui fera sourire certains en métropole mais que le Marcheur avec la présidentielle de 2022 en ligne de mire ne démentira pas…

À son tour, Emmanuel Macron prend la parole… en marquisien, saluant chaque île dans cette langue, ce qui lui vaut des applaudissements. Surtout, il fait la promesse tant attendue : « Notre trésor, c’est cette nature et cette culture (…), alors je me battrai à vos côtés pour que nous puissions classer à l’Unesco les Marquises. »

La nuit est déjà tombée quand il se lance dans l’une de ces déambulations devenues rares dans le contexte sanitaire… et délicates dans le climat de l’Hexagone. Là, il discute de tatouages, spécialité des Marquises, serre des mains et se voit offrir colliers de fleurs et de coquillages par des femmes, prend en main le smartphone d’une fillette pour être dans le cadre d’un selfie, fait même une petite vidéo de soutien à un jeune souhaitant intégrer le centre de secours en mer. C’est la maire qui finit par l’arrêter dans son élan, en lui rappelant qu’il faut aller dîner, sinon « ça va brûler » !

Par Henri Vernet, envoyé spécial à Hiva Oa (aux Iles Marquises, Polynésie française) Le 26 juillet 2021 www.leparisien.fr

Image ci-dessus: Emmanuel Macron salue les danseurs traditionnels dimanche après le spectacle donné dans un le stade d'Atuona, sur Hiva Oa, aux Marquises. AFP/Ludovic Marin 

Questions:

1. What name was given to President Macron ?
2. How many Presidents have already been to the Marquesa Islands ?
3. Why did President Macron visit the Calvaire cemetery ?
4. What percentage of the inhabitants of the islands came to the welcoming ceremony ?
5. What was the twofold focus of the event ?
6. What kind of cultural activities were presented ?
7. What did President Macron do after the welcome ?
8. Why did the Mayor stop the walkabout ?

Vocab:

Match the highlighted words in the text with the following meanings.

deny   - honed   -  change of scenery -  pay respects to  -  support  -   wooded  -  encircled -  momentum  -  woven  -  challenge  -  enchanting  -  walkabouts  -  world heritage  - raucous - spread over oneself  - pull your tummies in  - in the line of fire  - marine rescue

Answers: Click HERE