mar

Aujourd'hui nous sommes le mardi 26 octobre 2021. C'est la fête de Saint Dimitri


Facebook

Home » Petites nouvelles » Mise à jour: La Covid 19
 

Mise à jour: La Covid 19

Covid 19 Update

 

La France déclare l'état d'urgence sanitaire en Nouvelle-Calédonie

Par Nicolas Roger | Publié le 09/09/2021 


noumea
Alors qu'un confinement strict de 15 jours sur tout le territoire est déjà en place depuis mardi 7 septembre suite à 3 cas positifs au Covid-19, la France a décrété par la voix de son Premier ministre Jean Castex l'état d'urgence sanitaire en Nouvelle-Calédonie.

Le décret, valable un mois, permet notamment aux autorités d'imposer des restrictions, comme le couvre-feu ou le confinement.

Tandis que le virus circule activement en Nouvelle-Calédonie, le gouvernement a signalé hier 16 nouveaux cas dont 6 en réanimation. Les experts estiment que les hôpitaux pourraient être pleins d'ici 2 à 3 semaines.

Une loi devrait d'ailleurs être adoptée aujourd'hui au Sénat afin de prolonger l'urgence sanitaire dans plusieurs territoires français d'outre-mer, dont la Nouvelle-Calédonie et la Polynésie française, jusqu'à la mi-novembre.

La Nouvelle-Calédonie se reconfine pour deux semaines

La Nouvelle-Calédonie n’en a pas fini avec les restrictions sanitaires. Le président du gouvernement, Louis Mapou, vient d’annoncer ce lundi que le territoire allait entrer dans un nouveau confinement strict et généralisé dès ce mardi midi, pour une durée de quinze jours, rapporte La 1ère.

La découverte de trois cas autochtones de Covid-19 a motivé cette décision. Deux d’entre eux, non vaccinés, ont été hospitalisés en raison de leurs symptômes - l’un est même en réanimation depuis ce lundi. Le troisième, vacciné, est asymptomatique, mais il a tout de même été admis dans l’unité Covid-19 du Médipôle de Nouméa, rapporte la chaîne locale.

Des enquêtes ont été lancées pour identifier les cas contacts et essayer de remonter la chaîne de transmission. « Ces personnes n’ont aucun lien les unes avec les autres et n’ont pas voyagé récemment. Cela signifie que le virus a commencé à circuler en Nouvelle-Calédonie », a alerté Louis Mapou, qui redoute que « plusieurs dizaines de personnes soient désormais contaminées ».

Dès ce mardi, les habitants devront se déplacer avec une attestation et uniquement pour les trajets entre le domicile et le lieu de travail, pour raison médicale ou un motif professionnel impérieux. Il est possible de prendre l’air, mais uniquement dans un périmètre restreint. Le télétravail doit être privilégié, demandent les autorités. Les établissements scolaires et universitaires sont fermés dès ce lundi soir mais les crèches peuvent exercer jusqu’à ce mardi midi. Des dispositifs d’accueil seront mis en place pour le personnel prioritaire. Restaurants, bars et salles de spectacles fermeront également leurs portes.

C’est la troisième fois que la Nouvelle-Calédonie se confine, après une première fois fin mars 2020 et une deuxième fois en mars 2021. Vendredi dernier, le congrès avait adopté l’obligation vaccinale pour tous les adultes, face à la crainte de la contagiosité du variant Delta, alors que 30 % de la population éligible est vaccinée.

La Nouvelle-Zélande lève le confinement national sauf à Auckland

Dans la grande ville de l’Île du Nord de l’archipel, la maladie n’est pas totalement maîtrisée. Les restrictions seront levées ailleurs dans la nuit de mardi à mercredi. La Nouvelle-Zélande va mettre fin cette semaine au confinement national de l’archipel, annonce ce lundi la Première ministre, Jacinda Ardern. Elle précise qu’il restera en vigueur à Auckland, épicentre de l’épidémie de Covid-19 dans le pays.

Dans la nuit de mardi à mercredi, environ trois millions de Néo-Zélandais pourront à nouveau sortir. Les écoles rouvriront jeudi pour la première fois depuis trois semaines. La cheffe du gouvernement a cependant souligné qu’à Auckland, la grande ville de l’Île du Nord où le variant Delta, qui est beaucoup plus contagieux, est apparu pour la première fois mi-août, le confinement restera en vigueur au moins une semaine supplémentaire, l’épidémie n’y étant pas totalement maîtrisée.

Les habitants du reste de l’archipel ne seront plus confinés, mais la vie ne reprendra pas pour autant son cours normal. Les rassemblements à l’intérieur seront limités à 50 personnes et les gens devront porter un masque dans certains lieux clos et présenter un QR code.

Le premier cas d’origine locale de contamination en six mois a été enregistré mi-août, conduisant à un confinement national de ce pays de cinq millions d’habitants.

Articles from Le Parisien www.leparisien.fr

Le 6 septembre 2021