mar

Aujourd'hui nous sommes le mardi 26 octobre 2021. C'est la fête de Saint Dimitri


Facebook

Home » Petites nouvelles » Mort de Jean-Paul Belmondo
 

Mort de Jean-Paul Belmondo

Death of Jean-Paul Belmondo

 

L’acteur s’est éteint à l’âge de 88 ans, a annoncé ce lundi son avocat. Une personnalité hors norme à la carrière exceptionnelle disparaît.

Accroché à l’hélicoptère qui accompagnait sa légende d’acteur casse-cou, Jean-Paul Belmondo est monté au plus haut du ciel à l’âge de 88 ans, a annoncé son avocat ce lundi. La planète cinéma perd une étoile et le firmament en gagne une. Inutile de dire qu’il faudra du temps, ici, pour se faire à l’idée. Bébel, notre As des as, notre Magnifique, notre Marginal, notre Tendre Voyou, notre Animal, notre Pierrot le fou, n’avait pas besoin de coupole pour être immortel. En guise de consolation, disons-nous que l’histoire du septième art, mais aussi celle du théâtre ne pourraient pas tenir debout sans lui.

Belmondo, alias Bébel, laisse dans son étincelant sillage 80 films et 30 pièces, dont les triomphes de « Kean » en 1987, et Cyrano » deux ans plus tard.

« Réussir, ne cessera-t-il de répéter plus tard, c’est insister. » Dont acte. Bébel a insisté.

Voilà tout Belmondo. Faisant de l’existence une histoire d’amour et d’humour. Une scintillante cascade. Sur ce plan, il aura donné de sa personne. Les hélicos, les filins, les bagnoles, le toit du métro, les ailes d’avion, rien n’aura jamais empêché cet oiseau d’aller plus vite et plus fort dans le risque. Sportif accompli, il adorait la boxe, mais aussi le cyclisme et le football.

Enveloppé dans son franc sourire, sculpté jusqu’au bout comme un héros — il ne se séparait pas de ses haltères —, l’homme qui nous quitte n’avait pas d’ennemis. Ni de clan. Avec lui le cinéma montrait ses deux visages. Intello et populaire. Il ne faut pas oublier que c’est Jean-Luc Godard qui l’a révélé avec « A bout de souffle » et pour 40 millions d’anciens francs.

Côté grand public, il faut ajouter, au fil des cartons chez Melville, Oury ou Verneuil, chez de Broca, Lautner et consorts, 148 millions de spectateurs. Bébel est mort. Toc toc badaboum ! Ça va swinguer dans les nuées.

Le 6 septembre 2021

Jean-Paul Belmondo, cascadeur 

En France, s'il y a un comédien connu pour ses acrobaties, c'est bien « Bébel ». Pour Belmondo, hors de question de faire appel à des doublures à tout bout de champ. Quitte à donner un peu trop de sa personne.
Pour « Le Magnifique », Jean-Paul Belmondo se blesse même deux fois : il se déchire la cuisse en traversant une fenêtre et finit la jambe dans le plâtre après avoir sauté d'une voiture en marche.
Pendant le tournage de « Peur sur la ville », Belmondo joue les voltigeurs sur les toits des Galeries Lafayette. La facture est lourde : fracture de la main et bras fêlé.
Dans « L'Animal », film dans lequel il incarne un cascadeur, Belmondo démontre qu'il n'a vraiment peur de rien. Il y a d'abord la fameuse scène où Belmondo passe d'un hélicoptère à un biplan. Puis la scène de la chute dans l'escalier, lors de laquelle l'acteur se fait une entorse et une déchirure à la jambe. Insuffisant pour l'empêcher de refaire une prise immédiatement après, le pied bandé.
Check out some of his  cascadeshttps://www.dailymotion.com/video/x83zf3o