mar

Aujourd'hui nous sommes le mercredi 1er decembre 2021. C'est la fête de Sainte Florence


Facebook

Home » Petites nouvelles » Des touristes emballés par l’Arc de Triomphe empaqueté
 

Des touristes emballés par l’Arc de Triomphe empaqueté

Tourists rapt by wrapped Arc de Triomphe

 

Désormais drapé d’un tissu recyclable bleu argenté, l’Arc de Triomphe sera ouvert aux visiteurs ce samedi et pour trois semaines. 

« C’est incroyable d’être là. Dans la plus belle ville du monde, sur la plus belle avenue du monde, sans débourser un euro, j’ai devant moi une œuvre contemporaine monumentale et magnifique. Merci Monsieur Christo. » Christiane, infirmière à la retraite de 68 ans, ne boude pas son plaisir. Loin des polémiques sur les réseaux sociaux sur l’empaquetage de l’Arc de Triomphe, l’un des plus célèbres monuments français, Français ou étrangers, Parisiens ou provinciaux, ils sont nombreux à admirer et photographier sous un ciel bleu clinquant la dernière œuvre de l’artiste Christo décédé en mai 2020. Un projet qu’il avait en tête avec sa femme Jeanne-Claude depuis 1962.

Cette œuvre éphémère inaugurée jeudi en fin de journée par le président Emmanuel Macron sera installée jusqu’au 3 octobre. Après, on remballe ! Durant les trois week-ends que court l’exposition, la place de l’Étoile sera piétonnisée mais en semaine, place aux voitures. S’il faut attendre samedi pour pouvoir grimper les 284 marches qui mènent à la terrasse du monument, depuis dimanche, jour où l’empaquetage a commencé, tout le monde y va de sa petite réflexion sur l’événement.

Il y a ceux qui sont emballés. Et les autres, choqués de voir un tel symbole de Paris « maltraité ». « C’est une polémique stérile, s’agace Guy, 55 ans, banquier à Paris. Rappelez-vous quand Christo a emballé le Pont Neuf dans les années 80, ça a hurlé dans les chaumières et aujourd’hui, tout le monde adore ». « C’est le principe de l’art, contemporain ou pas, on aime ou pas, on discute, on s’engueule, poursuit Jeanne, une Lorraine de 33 ans. Je plains les râleurs. Une œuvre accessible gratuitement en plein air, c’est top. Et en plus elle est éphémère. »
« Une initiative fantastique »

« L’Arc de Triomphe empaqueté est un formidable présent aux Parisiens, aux Français et au-delà, à tous les amateurs de l’art, s’est réjouie la ministre de la Culture. C’est aussi le témoignage posthume et inédit d’un jeune immigré arrivé en France après avoir fui le régime communiste bulgare. De sa chambre de service minuscule à Paris, il voyait l’Arc de Triomphe… »

Pour Anne Hidalgo, Christo et la capitale française, « c’est une longue histoire ». Outre le Pont-Neuf en 1985, il avait réalisé en 1962 un mur de barils de pétrole rue de Visconti dans le VIe arrondissement. « Avec Jeanne-Claude, Christo a bouleversé l’art contemporain. Il a apporté l’éphémère dans nos vies. Il nous bouleverse, nous bouscule, nous fait rêver et nous interpelle. Certains aiment ses œuvres, d’autres pas. C’est la fonction même de l’art. »

Par Sandrine Bajos Le 16 septembre 2021  www.leparisien.fr Photo: EPA-EFE/Christophe Petit Tesson